guide de dressage pour chien

Partie 18 : L’EQUILIBRE QUOTIDIEN DE VOTRE CHIEN

 

Chaque chien à besoin d’un équilibre différent. Faites des recherches sur la race de votre chien, sur ses tendances génétiques, ses exigences physiques, vous devez savoir que deux chiens de la même race n’auront pas forcément les mêmes besoins selon leur personnalité, leur santé et leur âge.

C’est à vous de créer un bon équilibre. Ce qui est bon pour votre chien lors de son adolescence ne fonctionnera peut-être pas à son âge adulte.

En travaillant quotidiennement sur son équilibre, faites tout de même attention de ne pas trop le gâter. Son équilibre dépend également du votre comportement, emploi du temps, attitude…

Les chiens adultes s’adaptent plus facilement aux changements de programmes qu’un jeune ou vieux chien. Si ses besoins ne sont pas satisfaits, votre chien peut devenir stressé.

Une routine et des rituels aideront votre chien à surmonter cela.

1 - Besoins mentaux

Votre chien va devoir utiliser son cerveau pour les besoins mentaux. Utiliser son intelligence est aussi important pour lui que d’utiliser son corps. L’énergie mentale va l’aider à se sentir important. De plus, occuper son esprit avec n’importe quelle forme d’activité l’empêchera de commettre des bêtises 

 

Chaque chien a besoin de faire un travail, donc si vous ne lui faites pas faire quelque chose (activités, jeux, marche, obéissance…), son instinct génétique le fera.

Quelle que soit l’activité, elle doit être quotidienne pour le satisfaire mentalement. Au moins une session pratique par jour permettra à votre chien de faire un travail et d’avoir un but.

Faites en sorte que vos sessions d’entraînement soient dynamiques, intéressantes pour vous deux et récompensez-le pour sa réussite.

2 - Besoins physiques

Les besoins physiques varient selon l’âge de votre chien. Ils sont plus élevés pendant l’adolescence et diminue avec l’âge. Soyez sensible aux besoins physiques de votre chien.

Alors que les besoins physiques sont importants, vous ne devez pas les confondre avec les activités mentales.

Quelques bons exercices physiques : courir, marcher, jouer au frisbee, à la balle, se courser, nager. Choisissez une activité que votre chien aime et que vous aimeriez partager avec lui.

Il est très important que votre chien se dégourdisse les jambes et s’agite après une longue journée sédentaire dans son panier.

Selon les saisons, votre chien aura besoin d’exercices différents. Par exemple en été, s’il fait trop chaud, vous privilégieriez la nage à la course. En cas de pluie ou de neige, faites des activités à l’intérieur. Si le temps n’est pas optimal pour les activités physiques, compensez par davantage d’activités mentales.

Choisissez une activité qui convient à l’aptitude physique, l’âge et aux besoins personnels de votre chien.

Des visites régulières chez le vétérinaire (1 à 2 fois par an) vous permettront de prendre connaissance de la santé physique de votre chien et votre vétérinaire pourra vous aviser sur les différentes activités à faire ou à ne pas faire.

3 - Besoins sociaux

Les besoins sociaux sont essentiels pour votre chien. La plupart des chiens ont besoin d’interaction avec leur famille et d’autres personnes, certains apprécient également la compagnie d’autres chiens. Faites en sorte que votre chien rencontre d’autres personnes quotidiennement ou du moins de manière hebdomadaire.

Assurez-vous que toute interaction sociale reste positive. Par exemple, si votre chien apprécie la compagnie de congénères, soyez sûr des autres chiens (et du votre aussi !).

Si votre chien est doux, faites en sorte qu’il socialise avec des chiens gentils et calmes.

S’il est nerveux, évitez les environnements stressants. Mettez tout en place pour qu’il passe un moment agréable. 

 

Toute interaction négative amènera votre chien à se retirer ou à devenir agressif/défensif avec les autres chiens. Les interactions négatives peuvent être causées par le malmenage de votre chien par ses congénères ou bien par un environnement trop bruyant et stressant.

Passez du temps qualitatif avec votre chien. 20 minutes par jour où vous le féliciterez et lui donnerez toute votre attention et affection. Satisfaire son chien. De plus, passer du temps avec votre chien évitera toute dépression, solitude et problèmes comportementaux.

Si votre chien passe trop de temps seul, il peut développer de l’anxiété et une isolation sociale. Assurez-vous que votre chien est socialement actif en rencontrant des personnes et en changeant d’environnement régulièrement.

Le besoin social doit être constant tout au long de la vie de votre chien tout en gardant à l’esprit que votre chien appréciera un certain niveau d’interaction selon sa personnalité.

Certains en auront plus besoin que d’autres.

4 - Besoins de repos

Les chiens ont besoin de se reposer suffisamment durant la journée. Même si votre chien ne souhaite pas s’arrêter de jouer, marcher, courir…vous devez faire de bons choix pour lui et le mettre dans son panier régulièrement dans la journée, et le soir pour qu’il dorme.

Le repos est essentiel pour l’équilibre de votre chien.

Le repos se définit par deux formes : mentale et physique. Soyez au courant de l’équilibre quotidien de votre chien pour pouvoir déterminer quel type de repos apporter à votre chien.

Si votre chien a eu une dure journée de travail, il devra s’arrêter et reposer son esprit, c'est-à-dire permettez à votre chien de dormir ou se reposer dans son panier. Certains chiens refuseront de dormir donc vous serez peut-être forcé de les amener dans leur panier et de les obliger à y rester pour qu’ils se reposent.

Si votre chien joue ou nage depuis deux heures, obligez-le à s’arrêter pour ne pas qu’il s’exténue. Certains chiens connaissent leurs limites, d’autres non.

La fatigue mentale et le stress peuvent créer des troubles comportementaux. Un esprit fatigué ne fera pas toujours le bon choix.

La fatigue mentale peut également créer des problèmes physiques. Trop d’exercices peuvent causer un déchirement musculaire, entorse, problèmes d’articulations… Faites attention à leur niveau d’activité.

Alors qu’un manque de repos peut engendrer des problèmes, trop de repos peut provoquer des troubles du comportement et une dépression.

Lorsque votre chien est encore jeune, vous aurez peut-être besoin de le mettre au panier pour qu’il se repose. C’est un stade où vous prenez encore des décisions pour lui. 

 

5 - Votre propre équilibre

Si vous êtes malade ou fatigué, votre propre équilibre aura un effet sur celui de votre chien. Donnez-lui un jouet pour compenser une activité physique.

Si vous êtes épuisé mentalement, allez faire une promenade avec votre chien. Effectuez un exercice mental avec votre chien ne sera pas positif pour vous deux dans votre état.

Evaluez votre vie quotidienne. Quel est votre planning? Avez-vous suffisamment de temps pour vous occuper de votre chien? Faites en sorte que oui. Un chien ne peut pas passer toutes ses journées seul.

Quel genre de choses aimez-vous faire? Êtes-vous une personne très active et

dynamique ? Ou plutôt quelqu’un qui apprécie le sport sur son canapé ? Si vous n’avez pas encore acheté votre chien, choisissez une race qui vous corresponde par rapport à votre niveau d’activité.

Si vous êtes plutôt sédentaire, dans ce cas il n’est pas recommandé d’avoir un chien, surtout une race qui nécessite beaucoup de besoin physique et mental.

S’occuper de votre chien lorsque vous travaillez

Que font de leur chien les gens qui travaillent pendant la journée? Le service de garderie canine peut être une bonne idée pour vous aider. Néanmoins, pour le bon développement de votre chien, ce genre de service devrait être utilisé seulement pour dépanner, que cela ne devienne pas une habitude.

Il est conseillé de ne pas mettre tous les chiens en garde. En effet, certaines races pourraient facilement développer un comportement agressif vis-à-vis d’autres chiens (Rottweilers, Dobermans, Pit-bulls, Boxers, Bulldogs…). Pour les petits chiens, vérifiez l’héritage génétique de ce dernier.

Il n’est pas non plus recommandé de laisser un chiot ou un chien en dessous de 9 mois dans une garderie canine. A ce stade, ils sont encore très influençables et cela pourrait avoir un effet négatif permanent sur eux si une mauvaise expérience survenait. Si vous devez laisser votre chiot seul, favoriser le service de chien à domicile jusqu'à ce qu’il soit suffisamment mature pour rester seul toute la journée.

Quoiqu’il en soit les chenils, garderie canine ou à domicile ne dresseront pas votre chien.

Ce n’est pas un substitut pour élever votre chien. Le maître doit prendre le temps de le dresser correctement.

6 - Votre équilibre commun

Nous vous conseillons de ne pas mettre votre chien à la garderie canine plus de 2 fois par semaine. Assurez-vous de maximiser qualitativement votre temps passé avec lui.

L’envoyer au chenil n’est pas une excuse pour pouvoir regarder tranquillement la télévision et ne pas vous en occuper. 

 

Est-ce que vos besoins correspondent à ceux de votre chien ? Faites une liste de vos besoins puis de ceux de votre chien. Voyez si certains besoins se rejoignent pour pouvoir équilibrer vos deux vies.

Si vous êtes débordé pendant une semaine, tachez de vous rattraper auprès de votre chien la semaine suivante. Essayez néanmoins de répondre à ses besoins un minimum, par une petite marche ou un jeu de 5 minutes. Etablissez une liste d’activités rapides et faciles à faire avec votre chien lorsque vous n’avez que peu de temps à lui accorder.

Essayez de trouver un juste équilibre. Ne passez pas d’une semaine débordée où vous n’avez presque pas de temps pour votre chien, à une semaine où vous êtes complètement gâteux avec lui. Trop d’extrêmes stresseront votre chien.

Un chien devrait être sorti pour une ballade au moins 1 fois par jour. Pendant

l’adolescence plus d’une fois. Les petits et vieux chiens requièrent une ballade plus courte.

Si vous équilibrez les besoins de votre chien, les vôtres seront probablement équilibrés.

Quand il a besoin de marcher, vous faites vous-même un exercice physique en

l’accompagnant. Ses besoins sociaux vont vous permettre de rencontrer du monde et de sortir….

L - Le comportement

Certains chiens sont de “bons chiens” parce qu’ils n’ont pas encore fait quelque chose de mal. D’autres chiens sont hors contrôle. Que votre chien soit « bon » ou « mauvais », une lecture de ce chapitre sur la solution des problèmes est essentielle. Vous y trouverez quelques conseils pour qu’un mauvais comportement ne refasse pas surface. Si votre chien fait preuve d’un comportement inhabituel, contactez votre vétérinaire pour un checkup

complet. Parfois les chiens agissent anormalement s’ils souffrent d’un problème de santé, d’une allergie ou autres conditions sensibles.

Dans ce chapitre, nous allons déterminer les causes de certains comportements anormaux et problématiques en introduisant quelques exercices dans le but de les apaiser.

Les règles qui régissent la vie en société sont parfois difficiles à comprendre pour un chien qui a ses propres règles, souvent incompatibles avec son intégration dans une famille.

Par exemple, on ne peut pas tolérer d'un chien qu'il chaparde de la nourriture, qu'il morde en jouant... Mais comment le lui faire comprendre ? Bien sûr, la punition est efficace lorsqu'elle est bien appliquée, mais si elle est utilisée à tort et à travers, elle dégradera la relation entre le maître et son chien.