guide de dressage pour chien

Partie 4 : Le rôle de maître

 

Votre rôle en tant que maître a plusieurs aspects : protecteur, guide, enseignant, parent.

Vous êtes un modèle pour votre chiot. Le rôle d’ami apparaît plus tard. Pour le moment, soyez un parent qui décide des règles et qui les enseigne.

• En tant que protecteur, vous êtes responsable de tous les besoins de votre chiot.

Surveillez-le sans arrêt pour sa sécurité.

• En tant que guide, faites-lui découvrir le monde et ce qui l’entoure en lui expliquant tout par différentes expériences.

• En tant qu’enseignant, montrez-lui ce qu’on attend de lui dans votre maison et dans la société. Ne pensez pas que votre chien suivra un ordre facilement. Vous devez tout lui enseigner.

• En tant que parent, prenez des décisions pour lui, dirigez-le dans ses activités et récompensez-le quand il réussit. Si vous êtes un bon parent, vous serez un bon maître. Guidé, votre chiot se sentira sécurisé.

• En tant que modèle pour votre chiot (vous êtes responsable de lui et vous le guidez dans ses actes), il faut faire attention. Si votre chiot mordille des objets, ne réagissez pas en lui criant dessus (votre chiot pensera alors que tous les humains sont comme vous). Restez calme et dites sérieusement « non » en redirigeant fermement votre chiot dans la bonne direction.

Un maître doit être patient. Si vous perdez patience, que vous vous lassez de répéter sans cesse les mêmes choses, mettez votre chiot dans son panier car il doit être dans le même état que vous. Faites une pause et laissez à votre chiot le temps de faire une sieste. Ainsi vous éviterez tout excès de colère. 

2 - Les besoins de votre chiot

Besoins mentaux

Alors que les besoins mentaux de votre chiot sont encore faibles car il a besoin de beaucoup de repos, sa capacité à apprendre est importante. Les leçons qu'il apprend par l'observation sont essentielles et doivent s’avérer positives. Aussi bien celles provenant deson environnement que celles que vous lui enseignez.

Essayez de lui apprendre quelque chose à chaque fois que vous passez du temps avec votre chiot. Ces moments doivent être positifs et bien guidés. Si votre chiot n’est pas bien surveillé, il se mettra davantage dans des situations compromettantes et sera sans cesse réprimandé, ce qui n’est ni amusant ni positif pour personne.

Vos sessions d’apprentissage doivent être courtes. C’est épuisant d’apprendre pour un chiot. Ils essaient de vivre dans un monde humain, cela signifie qu’aucune de leurs «compétences canines» ne sont applicables (jeux brutaux, mordiller les objets, protéger sa nourriture…). Apprendre de nouvelles règles tout en perdant ses anciennes habitudes doit être assimilé petit à petit.

Laissez votre chiot se reposer lors de fréquentes pauses. Ainsi il sera davantage concentré lors des sessions d’apprentissage (qui doivent être courtes). Un chiot fatigué n’est pas concentré pour apprendre quoi que ce soit.

A son âge, l’exploration est davantage guidée par la curiosité que l'instinct (ex: instinct de chasse). Cela ne devrait pas causer de problèmes répétitifs à ce stade. Cependant, pour sa sécurité, il est préférable d’être prévoyant et de surveiller votre chiot lorsqu’il explore.

Besoins physiques

Une petite ballade autour du pâté de maison est suffisante pour un chiot. Si vous marcheztrop longtemps, votre chiot s’assiéra et refusera de continuer. Vous n’aurez plus qu’à le prendre dans vos bras pour rentrer à la maison ! Faites donc de courtes ballades et marchez doucement.

N’emmenez pas votre chiot avec vous lors de votre jogging et n’attendez pas de lui qu’il vous suive longtemps. Courir un peu sur du gazon ou une surface molle ne peut pas lui faire de mal mais évitez les surfaces dures jusqu'à ce que votre chiot ait 1 an. Leurs os se développent toujours donc ne risquez pas de le blesser lors de sa croissance.

Pour un chiot, une ou deux marches et une petite course par jour sont suffisantes pour ses besoins physiques. Sachez que ces derniers sont différents selon la race; ajustez-les. 

Besoins sociaux

La vie sociale de votre chiot est très importante à ce stade. C’est sans doute le point sur lequel il faut être le plus vigilant. C’est durant cette période de leur vie que les chiots se font une idée du monde et de leur environnement. Organisez plusieurs activités sociales avec votre chiot pour qu’il rencontre différentes personnes, animaux, environnements et objets.

Lorsque vous organisez des rencontres avec votre chiot, faites attention. Privilégiez la qualité à la quantité. Surveillez les autres chiens pour que votre chiot ne soit pas effrayé.

Allez dans des endroits qui ne sont pas non plus surpeuplés. Aidez-vous de nourriture pour lui faire découvrir de nouveaux objets. Plus les expériences de votre chiot seront positives, plus il apprendra vite les bons comportements sociaux.

Trop souvent, les personnes ont tendance à porter leur chiot d’un point à un autre ou encore de les rassurer dès qu’il y a un bruit effrayant ou un mouvement rapide. Parfois ces gestes ne sont pas bénéfiques. Votre chiot doit vivre de nouvelles situations pour mieux apprendre. Si vous agissez comme cela, votre chiot croira que chaque nouvelle situation est négative et sera effrayé si vous n’êtes pas là.

Aidez-le quand il en a vraiment besoin, par exemple pour descendre ou monter des marches ou de votre voiture. Evitez qu’il ne se fasse mal, surtout pendant la croissance, mais néanmoins, établissez une limite à l’assistance que vous lui portez. Laissez-lui une certaine liberté afin qu’il s’acclimate à son environnement.

Besoins de sommeil

A ce stade, un chiot a besoin de beaucoup de sommeil. Dormir dans un panier confortable dans une pièce silencieuse lui permet de récupérer toute l’énergie nécessaire pour être plus coopératif et attentif à ce que vous lui apprenez et pour s’amuser avec vous. Faire des siestes est bien mais rien n’est plus bénéfique que dormir d’un sommeil profond, ce qu’ils font la nuit lorsque qu’il n’y a plus de lumière.

Les besoins de sommeil sont importants pendant de sa croissance. Il peut, dans ces moments-là, dormir constamment. Ne vous inquiétez pas, c’est tout à fait normal, votre chiot retrouvera toute son énergie dans peu de temps !

3 - Les habitudes fondamentales d’un chiot

La plainte la plus courante est en général : “mon chien saute sur les gens”. C’est l’un des problèmes qui survient à force de ramasser votre chiot lorsque qu’il saute sur vous. La meilleure façon de ramasser un chiot (pour éviter ce problème) est de l’écarter de vous, de le tourner (dos face à vous) puis de le prendre avec une main sous son corps, l’autre main supportant son arrière-train. 

Ainsi, cela reste un geste affectueux tout en lui faisant prendre une attitude positive dès les premiers jours.