guide de dressage pour chien

Partie 5 : Exercices

LE JEU DU PRENOM

 

– Habituer son chiot à son nouveau prénom. Pour cet exercice,

vous aurez besoin de deux personnes se faisant face, séparées de 2-3 mètres. Mettez une longue laisse à votre chiot, l’une des personnes tient le bout de la laisse, l’autre lechiot. Tenez le chiot de façon à ce qu’il soit face à l’autre personne qui doit l’appeler par son prénom. La personne avec le chien aura peut-être besoin de pousser un peu le chiot vers l’autre personne. Lorsque votre chiot l’atteint, récompensez-le. Soyez sûr de n’utiliser que le prénom du chien et de le récompenser avec une friandise. Répétez cet exercice au moins 10 fois à la suite. Avec cet exercice, le chiot pensera qu’à chaque fois qu’il entend son prénom, il sera récompensé. Faites cet exercice au moins 4 fois par semaine.

Dès que votre chiot semble reconnaître son prénom, essayez un exercice différent.

Amenez votre chiot dehors avec une longue laisse. Patientez jusqu'à ce que votre chiot soit intéressé par quelque chose et appelez-le par son prénom (répétez-le si besoin est).

Tirez un peu sur la laisse si nécessaire et récompensez-le avec une caresse s’il vient vers vous. Répétez cet exercice 10 fois à la suite.

Lors de vos séances d’apprentissage, utilisez son prénom pour l’empêcher de faire quelque chose et redirigez-le vers vous. Si vous trouvez votre chiot en train de mordiller une plante ou un coussin, appelez-le avec un ton joyeux, il laissera l’objet derrière lui et se dirigera vers vous. Récompensez-le et caressez-le.

Ne vous inquiétez pas, votre chiot ne pensera pas “j’ai eu une récompense car j’ai mordillé quelque chose”. Sa durée d’attention est tellement courte qu’il ne se souviendra que de la caresse et de son prénom. Cette diversion ne fonctionnera que si vous prenez un ton positif en l’appelant. Rappelez-vous que la réprimande ne sert à rien à son âge.

Apprendre et être récompensé

Commencez par lui faire prendre de bonnes habitudes simplement en le faisant s’asseoir pour lui mettre sa laisse, avant de lui servir sa gamelle, avant de lui donner des récompenses… non seulement il sera bien élevé mais il sera ainsi disposé à être coopératif avec vous dans le futur.

Il y a des habitudes de base que votre chiot peut apprendre à ce stade de sa vie en travaillant quotidiennement avec vous. Par exemple : s’asseoir, se coucher et marcher en laisse.

Lui apprendre le « assis »

Placez le chiot sur votre gauche, mettez votre main droite sur son collier et votre main gauche sur son arrière-train juste au-dessus de sa queue. Appuyez doucement sur la croupe de votre chiot. Tout en plaçant le chiot dans cette position, dites “Assis”.

Quand le chiot l’est, répétez joyeusement "ASSIS” et félicitez-le par des caresses. 

 

N’appuyez jamais sur le bassin du chiot et n’employez pas la force pour le faire asseoir.

La croupe du chiot devrait s’enrouler naturellement lorsque vous appuyez légèrement sur son arrière-train.

Lui apprendre le «couché»

Commencez par faire s’asseoir votre chien sur votre côté gauche. Placez votre main gauche sur les épaules et le haut du dos de votre chien. Mettez votre main droite sous les

pattes de devant, les paumes en l’air. Gentiment, pressez les épaules de votre chiot en lui faisant glisser ses pattes de devant jusqu'à ce qu’il soit dans la position couchée. Tout en effectuant ce mouvement, prononcez le mot « couché » et répétez-le d’un ton joyeux lorsqu’il est dans cette position.

Lui apprendre le «au pied»

Il faut bien sûr qu'il apprenne à venir immédiatement dès que vous l’appelez. Commencez très tôt cet exercice pour être certain que, adulte, votre chien obéira dans toutes les circonstances. L'ordre inverse « Va », le libérera de sa posture.

Lui apprendre à suivre son maître

A ce stade, il n’est pas nécessaire que votre chiot marche à vos talons. Il est plus important qu’il accepte joyeusement de marcher avec une laisse à vos côtés. Ce qui signifie ne pas le traîner ou le tirer en laisse.

Commencez par appeler votre chiot par son prénom et dites : “allez, on y va”. Tapotez vos jambes, encouragez votre chiot avec votre voix et récompensez-le de vous suivre.

Si votre chien est distrait par quelque chose, tirez légèrement la laisse d’un petit coup et dites « non » puis «au pied». S’il vient vers vous, caressez-le joyeusement.

Si votre chien a tendance à tirer sur sa laisse, tournez de l’autre côté ou arrêtez-vous pour avoir son attention. Vous allez devoir le défier plus d’une fois pour qu’il marche à vos côtés. Ne vous attendez pas tout de même à ce qu’il marche au pied dès cet âge.

Si votre chiot mord sa laisse pendant que vous marchez, donnez-lui un jouet à transporter, cela l’occupera.

4 - Ramener un chiot à la maison

Assurez-vous que vous comprenez les besoins de la race que vous achetez ou que l’on vous offre. Pour être sûr d’avoir les informations nécessaires, renseignez-vous auprès d’un vétérinaire. Ces professionnels vous donneront de bons conseils selon la race de votre chiot.

Quel est le meilleur moment pour adopter un chien ? Idéalement, 3 ans avant d’envisager d’avoir des enfants. Le chien aura tout le temps d’être dressé et de devenir mature. Il sera  alors plus facile d’introduire l’enfant auprès du chien. De plus, passé 3 ans, le chien demandera moins de travail et vous laissera plus de temps avec le bébé.

Si vous avez de jeunes enfants et que tous veulent absolument un animal de compagnie, prenez un chat ou un poisson. Les chats nécessitent beaucoup moins d’attention, d’entretien et de dressage que les chiens. Bien sûr, vous aurez toujours besoin de surveiller vos enfants avec un chat, mais c’est certainement la meilleure alternative.

Concrètement, il est recommandé d’attendre que vos enfants aient 8-10 ans avant de prendre un chien. Les enfants, à cet âge, sont plus matures, et de plus, les parents auront davantage de temps pour dresser leur chien sans avoir à surveiller sans cesse leurs enfants.

Ne pensez pas que vos enfants s’occuperont de votre chiot ou chat. Elever et dresser un chien n’est pas fait pour les enfants. N’achetez un chien que si les deux parents sont d’accords.

Faites découvrir à votre chien le collier et la laisse dès les premiers jours. Mettez-lui la laisse dès qu’il sort de son panier pour l’habituer.

5 - Conseils d’élevage

Soyez toujours attentif à votre chiot. Plus vous le surveillez et le dirigez dans ses actes, moins il commettra de bêtises. Et moins de bêtises signifie moins de stress et plus de confiance.

Vous ne pouvez pas corriger votre chiot à propos de quelque chose qu’il ne comprend pas encore. Si par exemple votre chiot se dirige vers un terrain inconnu, ne lui criez pas dessus. Appelez-le par son prénom jusqu'à ce qu’il réagisse et qu’il comprenne puis récompensez-le.

Gardez votre chiot en laisse de façon à le rediriger plus naturellement. S’il se dirige vers un endroit inapproprié, tirez doucement sur la laisse et appelez-le par son prénom pour qu’il s’éloigne de son erreur (sans colère dans la voix).

Gardez à l’esprit que les chiots font beaucoup de bêtises à cet âge. Si vous lui criez dessus à chaque bêtise ou à chaque fois qu’il va vers un terrain inconnu, votre chiot va penser qu’explorer est négatif et que les humains sont mauvais. La seule chose que votre chiot doit apprendre et comprendre est que vous êtes là pour le guider gentiment.

Quelle que soit sa bêtise, restez zen.

Soyez un bon baby-sitter. Ne laissez pas votre chiot jouer tout seul dans le jardin ou dans une pièce. Lorsque vous êtes avec lui, faites-lui faire diverses activités pour l’occuper: jouer au ballon, mordiller ses jouets, faire des ballades…

Si vous ne pouvez pas surveiller votre chiot, mettez-le dans son panier pour qu’il se repose. C’est une bonne façon d’éviter quelques bêtises et cela vous laisse du temps si vous avez besoin de cuisiner ou de trier quelques papiers… le panier est un bon moyen de vous détendre tous les deux lorsque vous ne pouvez pas le surveiller.

Essayez de mettre des jouets susceptibles d’être mâchés dans toutes les pièces de votre maison. S’il y a des jouets mis à sa disposition, cela occupera positivement votre chiot en lui évitant de commettre des bêtises et ainsi vous aurez quelques minutes de liberté. Et vos chaussures, pieds de meubles, etc.…seront aussi épargnés !

6 - Attacher son chiot en laisse

Le cordon ombilical canin. Si vous avez besoin de faire du repassage ou de préparer à manger et que vous préférez avoir votre chiot avec vous plutôt que dans son panier, attachez sa laisse à la table ou bien autour de votre ceinture. Ainsi vous gardez l’œil sur lui. Assurez-vous qu’il est attaché à un meuble suffisamment lourd pour ne pas qu’il puisse le déplacer et se faire mal.

N'attachez votre chiot que lorsqu’il porte un collier plat et non un harnais car s’il s’emmêle, il réussira beaucoup plus facilement à se libérer. N’utilisez jamais une chaîne et ne laissez jamais votre chiot attaché pour une longue période sans surveillance.

Pour vous aider, vous pouvez à l’avance mettre en place des laisses ou longes dans quelques pièces de votre maison, ainsi vous pourrez facilement attacher votre chiot à chaque fois que vous vous déplacez.