guide de dressage pour chien

Partie 7 : Bien commencer la journée

 

Commencez par sortir votre chiot hors de son panier et sortez-le en le laissant vous suivre ou en le portant. A l’aide d’une laisse, dirigez-le vers l’endroit approprié pour qu’il se soulage en répétant le mot que vous aurez choisi pour signifier cette action. Une fois terminé, caressez-le en lui disant « bon chien » et rentrez à la maison.

Ne lui laisser pas plus de 4 minutes, s’il prend plus de temps pour faire ses besoins, c’est qu’il n’a pas envie. Dans ce cas, rentrez chez vous et refaites une tentative 5 minutes plus tard.

Ensuite, donnez-lui à manger avec de l’eau et ressortez-le juste après pour 5 minutes.

Lors de cette routine matinale, votre chiot doit uriner et déféquer.

L’heure de le nourrir Lorsque vous nourrissez votre chiot, laissez-lui seulement 10 à 15 minutes. S’il ne finit pas sa gamelle, retirez-la et ne lui redonnez pas avant l’heure de son prochain repas. Cela rythmera sa digestion et ses envies d’aller se soulager.

Si votre chiot se ballade pendant son heure de repas, attachez-le et empêchez-le de se promener dans la cuisine jusqu’à ce qu’il termine. Une fois que sa gamelle est finie ou que

le temps est écoulé, enlevez la gamelle jusqu’au prochain repas.

Choisissez un endroit calme pour qu’il puisse manger tranquillement sans être dérangé. Si votre chiot semble être distrait et ne mange pas son repas, mettez-le dans son panier pour manger. Eliminez toute distraction permettra à votre chiot de se concentrer sur sa nourriture.

Accidents domestiques

Soyez préparé aux accidents domestiques causés par votre chiot. Jusqu'à ses 2 ou 3 mois, votre chiot ne saura pas se retenir, passé 3 mois les muscles qui contrôlent la vessie se développent. Jusqu'à cet âge, il n’est pas impossible que votre chiot ne se soulage qu’à moitié dehors et termine à l’intérieur de chez vous ayant été distrait par un bruit, une feuille… c’est un manque de concentration normal.

Pour éviter ce genre d’oubli, gardez un œil sur lui lorsqu’il se soulage.

Que faites-vous si votre chiot a un accident domestique? Restez calme (crier ne sert à rien et le chiot pourrait croire qu’il n’a pas le droit de faire ses besoins devant vous). Marchez rapidement vers le chiot et dites fermement « NON ». Prenez-le tout de suite et amenez-le à l’endroit où il est supposé faire ses besoins.

Ne lui faites pas sentir son urine ou ses excréments, il perdra toute confiance en vous avec un acte si cruel. Il pourrait également penser que vous n’êtes pas content parce qu’il a fait ses besoins et non à cause de l’endroit où il les a fait. Cela pourrait l’amener à se cacher pour faire ses besoins, ou bien les faire dans son panier ou encore les manger. 

 

Lavez l’endroit où l’accident a eu lieu et vaporisez avec un spray. Si vous ne sentez plus l’odeur de l’urine après avoir lavé, votre chiot le sentira encore d’où l’utilité d’un spray puissant. Sinon votre chiot pensera que c’est un endroit approprié pour faire ses besoins.

Quelques considérations

Les gens qui travaillent devraient-ils avoir des chiens? Bien sûr, mais souvenez-vous qu’un chien ou un chiot a besoin de faire ses besoins régulièrement. Le maître devra s’attendre à un processus d’apprentissage plus long et davantage d’accidents domestiques.

Si vous travaillez, recourir à un service de promenade pour chien pendant ce stade d’apprentissage est un bon moyen pour éviter de longues périodes seul dans son panier et également pour qu’il puisse se soulager régulièrement. Ce stade de sa vie est court donc il faut mettre toutes les chances de votre côté pour optimiser son apprentissage afin de vous assurer une bonne entente et un bon comportement de sa part toute sa vie.

Au début, un panier avec une alaise peut faciliter la vie de votre chiot qui, les premiers mois, est trop petit pour pouvoir se retenir très longtemps. De plus, garder son panier propre le stimulera à le faire lui-même dans le futur.

Passé l'âge de 3 mois, vous pouvez retirer l’alaise. Ainsi, si votre chiot ne se contient toujours pas il se forcera en voyant que son panier n’est plus propre et mouillé.

Tous les chiots ne donnent pas forcément des signaux apparents lorsqu’ils ont envie de se soulager, mais il y a toujours des signes. Regardez attentivement votre chiot, les signes les plus communs sont : se réveiller, renifler soudainement, tourner sur lui-même, se diriger vers un coin éloigné… Réagissez vite et amenez votre chiot dans un endroit approprié.

Lorsqu’une activité change, il est possible qu’un accident survienne. Par exemple : dormir puis marcher, jouer puis s’arrêter de jouer, après un trajet en voiture, après un repas….

Leurs accidents les surprendront tout autant que vous! Votre chiot peut être en train de jouer, boire, marcher et uriner tout à coup. Ce n’est pas intentionnel et certainement pas fait exprès. Sa vessie était pleine et il s’est soulagé. Son petit corps ne peut pas encore contrôler cet acte.

Lorsque vous récompensez votre chiot, donnez-lui un petit morceau de biscuit ou de friandise (adapté aux chiens). Il en est de même pour l’eau, assurez-vous qu’il boit régulièrement pour purifier son système mais adaptez sa gamelle d’eau à sa taille.

Le choix de la nourriture est très important pour la digestion, votre chiot doit déféquer régulièrement. Achetez donc de la nourriture adaptée pour chiot et de bonne qualité.

Si les excréments de votre chiot sont mous, changez de nourriture. Vérifiez les protéines sur le dos du paquet (par exemple : poulet, bœuf, agneau…), essayez-en d’autres et voyez si la consistance de ses excréments a changé; il faut qu’ils soient fermes. Changez de nourriture progressivement au bout d’une semaine pour éviter la diarrhée. 

 

Si vous habitez dans une ville, n’oubliez pas de ramasser les excréments à l’aide d’une pelle ramasse-crottes ou de bandes hygiéniques.

9 - Empêcher tout comportement agressif face à la nourriture

Nourrir votre chiot dans un endroit calme évitera tout stress et tout comportement agressif lors des repas. Le chiot risque de se dépêcher de manger ou de vouloir protéger sa nourriture s’il y a trop d’activité et de bruit autour de lui.

Si, à sa naissance, sa portée était nombreuse, il y avait peut-être de la compétition entre les chiots pour pouvoir téter. Peut-être votre chiot a-t-il du se battre pour pouvoir se nourrir.

Asseyez-vous silencieusement derrière votre chien, en le tenant en laisse. Votre chiot doit prendre l’habitude d’avoir quelqu’un à côté de sa gamelle. Restez calme et ne bougez pas pendant qu’il mange. Ne le regardez pas non plus sinon votre chiot pourrait croire que vous le défiez.

Après une ou deux semaines, commencez gentiment à vous rapprocher et à le caresser pendant qu’il mange. Mais ne l’embêtez pas trop. Récompensez-le avec un « bon chien » et une caresse pour vous avoir laissé interrompre son repas. Quelques jours plus tard,

approchez-vous de sa gamelle et touchez sa nourriture. N’oubliez pas de le féliciter.

Une autre manière de procéder pour éviter toute agression est de diviser sa gamelle en deux. Lui servir la première partie puis, lorsqu’il a fini, ajoutez le reste. Ainsi votre chiot s’apercevra que la nourriture ne manque pas chez vous et qu’il n’est donc pas nécessaire de la protéger car il y en aura toujours pour lui.

10 - Aménagements pour votre chiot

Il est essentiel d’aménager votre maison pour l’arrivée d’un nouveau membre dans votre famille. Le protéger est votre premier rôle. Parce que les chiots n’ont aucun contrôle sur eux-mêmes et qu’ils ne savent pas encore ce qui est bien ou mal, vous ne voulez pas risquer de le blesser en laissant traîner toute sorte d’objet à sa disposition.

Couvrez les prises de courant avec des protections adaptées pour les enfants. Votre chien pourrait y laisser sa peau s’il venait à s’en prendre à l’une de vos prises.

Rangez les télécommandes, téléphones… ces “jouets” sont assez tentant pour un chiot et peuvent s’avérer dangereux pour eux et coûteux pour vous.

Vous pouvez utiliser un spray répulsif spécialement conçu pour faire fuir votre chiot en aspergeant certains de vos objets. Votre chien renoncera tout de suite et pensera que c’est l’odeur et la saveur naturelle de cet objet ce qui le dissuadera pour les prochaines fois. Vous devez appliquer un peu de spray tous les jours sur vos objets.

Certaines plantes d’intérieures peuvent être toxiques, renseignez-vous. Certains sprays existent aussi pour les plantes mais gardez l’œil sur votre chiot.

Lui créer un espace réservé n’est pas une solution s’il n’y a aucune surveillance. Un objet pourrait malencontreusement s’y trouver et le blesser. Vous restez son meilleur protecteur pendant la journée.

11 - Petits monstres qui tètent et mordillent

Téter et mordiller est un comportement normal. Se servir de leur bouche est une des premières choses instinctives qu’ils apprennent (comme l’est de pleurer pour un nouveau-né).

Cela ne veut pas dire que votre chiot est agressif.

Vous ne devez pas lui faire comprendre que ce qu’il fait est mal. N’essayez pas de lui retirer tout ce qu’il mordille. Cela ne marchera pas et votre chiot perdra toute confiance. Il y a d’autres façons de gérer ces comportements.

Chaque fois que votre chiot tète ou mordille quelque chose, il y a une raison. Et les solutions que vous appliquerez devront être différentes et adaptées.

Pourquoi votre chiot tête et mordille

• La communication. C’est leur manière de communiquer. Essayez de comprendre ce dont ils ont besoin. Ils ont peut-être besoin d’attention, d’une marche ou d’une sieste.

• Ne le punissez pas s’il couine trop longtemps mais essayez plutôt de répondre à ses besoins.

• L’investigation. Les chiots vont téter et mordiller pour explorer : les tapis, les

habits, les chaussures, les meubles… Afin de le rediriger dans son investigation, proposez-lui d’autres objets plus appropriés. Donnez-lui un jouet qu’il puisse mâcher.

• Se faire les dents. Les chiots vont téter et mordiller pour se faire les dents. Ils

commencent en général vers 4 mois, et ce jusqu’à 5-6 mois. Si votre chiot mordille quelque chose, donnez-lui un jouet adapté.

• Frustration. Les chiots auront également ce comportement s’ils sont frustrés, si vous ne comprenez pas leurs besoins par exemple. Dans ce cas-là, le mordillement peut prendre des proportions plus importantes, il est préférable de le mettre dans son panier pour le calmer. Essayez de trouver ce dont il a besoin (faim, soif, fatigue…). 

 

Gérer les mordillages et tétages

La première étape est d’identifier la raison qui pousse votre chiot à le faire. Il utilisera sa bouche de différentes manières dans différentes circonstances.

Une fois que vous aurez identifié la raison d’un tel comportement, vous pourrez appliquer une technique pour le réprimer gentiment jusqu'à ce que votre chiot comprenne ce qui est bien ou mal.

Solutions pour réprimander un mordillement

Sortez votre chien pour qu’il aille faire ses besoins ou se changer les idées. C’est la solution la plus facile.

Stop! Arrêtez tout et ordonnez-lui de s’asseoir. Une fois qu’il est assis, caressez-le doucement et lui faire garder cette position 1-2 minutes en lui introduisant des nouveaux mots, « assez » ou bien « çà suffit ». Ne relâchez votre chiot que s’il est calme et relaxé.

Essayez de le divertir avec un jouet à mâcher en le plaçant sous sa bouche. Vous saurez tout de suite si vous répondez à son besoin : mâcher ou autre chose.

Essayer de le divertir en jouant directement avec lui sans toutefois l’exciter davantage.

Si tous vos essais sont vains, il est temps de le mettre dans son panier. Portez-le doucement et caressez-le en le déposant dans son panier. Fermez la porte et laissez-le se reposer au moins 15 minutes. Si quand vous retournez le voir, votre chiot dort, laissez-le.

B - Les chiens Adolescents

L’adolescence – l’âge de l’apprentissage et du guidage. C’est le stade où votre chien va apprendre vos attentes et va devoir faire les bons choix.

Age : C’est la phase juste après l’étape chiot (5 mois) jusqu'à l’âge adulte (3 ans). C’est une période de croissance physique, mentale et sociale. La croissance physique à lieu entre 9 et 12 mois. La croissance mentale et sociale commence dès la puberté jusqu'à l’âge adulte.